Croustade ou crumble aux pêches et au caramel

Premier voyage en France voilà un peu plus de 20 ans. Sur la liste des desserts d’un resto apparaît  « crumble ». Me renseignant auprès du garçon, il décrit ce qui serait chez nous une croustade. Ne comprenant pas la raison d’angliciser un terme que je pense présent dans notre langue, je rigole un peu de cette tendance qu’ont les Anglais de parsemer leur vocabulaire de mots français pour faire chic et de celle qu’ont les Français de les imiter. C’est que de mon côté de l’Atlantique, on tente par tous les moyens de garder le français vivant et ce n’est pas facile ! Mea culpa. Je viens de regarder la définition de croustade dans le Petit Robert et la croûte doit être feuilletée, ce qui n’est pas le cas avec la version québécoise. Les cousins Français ont raison d’utiliser le terme « crumble », puisque ce dessert n’a pas son pareil dans leur gastronomie. Donc crumble ou croustade, voici ma version de la chose que je fais sans trop me casser la tête depuis toujours. Je vous donne ici une recette préparée avec des pêches fraîches et un caramel, mais le mélange de croustade reste le même pour les versions aux pommes, bleuets (myrtilles), fraises, etc. Et puis, pour gagner du temps, je fais fondre le beurre et ça fonctionne très bien. Je vous offre aussi en arrière-plan une belle photo du lac Azur où se trouve mon chalet…  
Portions  : 12 Temps de préparation : 20 minutes Temps de cuisson : 40 minutes   Ingrédients   Croustillant 1 tasse (225 ml) de beurre fondu 1 ¼ tasse (300 ml) de farine 1 tasse (225 ml) de cassonade 1 ½ (355 ml) à 2 tasses (454 ml) de flocons d’avoine *   Garniture 1/2 tasse (120 ml) de sucre 1/2 tasse (120 ml) de cassonade** ¼ de tasse (60 ml) de crème 3 cuillères à table (30 ml) de beurre 1 panier de 3 litres de pêches de l'Ontario mûres à point Une pincée de cannelle   Préparation  Préchauffer le four à 350 °F (180 °C). Bien combiner tous les ingrédients du croustillant et laisser en attente. Déposer le sucre et la cassonade de la garniture dans un grand chaudron et chauffer à température moyenne à élevée, jusqu’au moment où les sucres se liquéfieront et prendront une belle couleur caramel. Retirer le caramel de la source de chaleur et ajouter le crème. Baisser la température à puissance moyenne et remettre le chaudron sur la source de chaleur. Brasser pour combiner. Une fois la crème incorporée, retirer encore de la source de chaleur, ajouter le beurre et brasser jusqu’à ce que celui-ci soit fondu. Laisser en attente. Peler les pêches et les couper en morceaux. Les déposer dans un grand moule à cuisson rectangulaire de 32 cm sur 23 cm. Verser le caramel et enrober les pêches (ce ne sera pas uniforme et parfait, pas grave ! Le caramel va refondre et se mélanger aux pêches pendant la cuisson). Parsemer ensuite du croustillant et enfourner 40 minutes. Servir avec une boule de glace (crème glacée :-)) à la vanille. *Certains flocons semblent mieux absorber le liquide que d’autres. Si le mélange de croustillant semble trop mou après avoir ajouter 1 ½ tasse [355 ml] de flocons, en incorporer ½ tasse [120 ml] de plus. ** J'ai utilisé de la cassonade pour son goût plus prononcé, mais libre à vous de la remplacer par la même quantité de sucre pour un peu plus de subtilité !       

Laisser un commentaire

Suivez-moi !

Copyright 2020 . Droits d’auteur 2020. Il me fait plaisir de voir mes recettes partagées entre amis, c'est d'ailleurs mon but. Il y a beaucoup de travail derrière chaque plat, c'est pourquoi je vous demande de respecter mes droits d'auteur. Toute publication de recettes ou de photos se trouvant sur ce blogue est interdite sans mon approbation écrite. Pour obtenir mon approbation aux fins de publication, veuillez me faire parvenir un courriel à : traduction.virtus@outlook.com. Tous droits réservés.