Pot de crème à l’érable et à la fève tonka

Le marché Jean-Talon est pour moi un lieu magique : les couleurs, les odeurs, les gens, la chaleur de l’été, c’est le bonheur. Mes parents m’y amenaient comme j’étais haute comme trois pommes, mon père dépassait tout le monde d’une bonne tête et sa princesse au petit pois (moi) en était bien fière. On finissait souvent la visite chez Motta pour acheter des biscuits au citron, un autre bonheur, et c’est aussi au marché que mes parents, fermiers urbains avant l’heure, avaient fait l’achat de poules (c’est vrai!), ma mère voulant manger des œufs frais le matin. L’expérience a d’ailleurs duré une journée, les volatiles ne réagissant pas très bien au grondement des avions, mon père s’informa à l’hôtel de ville de notre 450  qui lui répondit : « Non monsieur, vous n’avez pas le droit d’avoir de poulailler dans votre cour arrière! ». Tout cela pour vous dire que j’y vais encore avec joie, et que je ne manque maintenant jamais de me rendre à la boutique d’épices d’Ethné et de Philippe de Vienne. On y est reçu tellement gentiment et les employés ne sont vraiment pas avares de conseils, ce sont d’ailleurs mes « pushers » de paprika :-). C’est là que j’ai acheté mes fèves tonka. J’avais goûté à quelques reprises, mais jamais cuisiné. Il s’agit en fait du noyau d’un fruit dont le goût rappelle l’amande et la vanille, on peut aussi les commander en ligne sur le site Web http://epicesdecru.com/.  Bien qu'elle ajoute un goût vraiment différent à ces succulents et follement bons pot de crème, vous pouvez aussi les réaliser avec un peu de noix de muscade râpée ou bien sans épice, à vous de décider !


Portions  : 6 pots de crème

Temps de préparation : 10 minutes

Temps de cuisson : 40 minutes

Temps d’attente : 3 heures

Ingrédients

1 tasse (225 ml) de sirop d’érable

1 ½ tasse (355 ml) de crème à 35 %

¾ de tasse (180 ml) de lait à 2%

6 gros jaunes d’œuf

1 pincée de sel

Environ ½ cuillère à thé (2,5 ml) de fève tonka fraîchement râpée (j’ai mis la moitié d’une fève)

Préparation

Préchauffer le four à 300°F (105°C). Remplir d’eau une bouilloire et amener à ébullition. Pendant ce temps, verser le sirop, la crème, le lait, la pincée de sel et la fève tonka râpée dans une casserole et amener aussi au point d’ébullition. Dès que le mélange commencera à mijoter, le retirer de la chaleur prestement (aller goûter un peu avant de mélanger avec les œufs, c’est tellement bon!).

Battre légèrement les œufs dans un bol et leur ajouter environ une demi-tasse (120 ml) du liquide chaud, fouetter rapidement. Ajouter la même quantité de liquide et mélanger. Verser le reste du liquide et incorporer.

Placer 6 ramequins dans un plat rectangulaire à cuisson, ce dernier lui-même placé sur une plaque à biscuits (vous verrez, le transport vers le four sera beaucoup plus facile et sécuritaire!). Séparer la préparation entre les 6 ramequins. Verser le contenu de la bouilloire dans le plat rectangulaire en prenant soin d’éviter les ramequins. Recouvrir d’une feuille de papier alu, percer quelques trous et enfourner 20 minutes.

Après 20 minutes de cuisson, augmenter la température à 350°F (180°F), retirer la feuille de papier alu et poursuivre la cuisson 20 minutes de plus. Les pots sont prêts lorsqu’ils semblent « pris » au centre. On peut toujours insérer un couteau et le retirer et regarder s’il est propre, mais je fais habituellement le test de la « bougeotte »! Je remue doucement un ramequin, si le centre bouge comme du liquide, j’ajoute 10 minutes de cuisson, s’il semble avoir la texture d’un pudding mou, il est prêt.

Sortir la plaque de cuisson, retirer les ramequins de l’eau avec des mitaines, les couvrir de papier alu (recycler la grande feuille en la coupant en parts égales) et mettre au frigo 3 heures.

Pour servir, si vous désirez rendre ces pots de crème encore plus gourmands, saupoudrer de sucre d’érable râpé.

Fou comme c’est bon !

Anick

Laisser un commentaire

Suivez-moi !

Copyright 2020 . Droits d’auteur 2020. Il me fait plaisir de voir mes recettes partagées entre amis, c'est d'ailleurs mon but. Il y a beaucoup de travail derrière chaque plat, c'est pourquoi je vous demande de respecter mes droits d'auteur. Toute publication de recettes ou de photos se trouvant sur ce blogue est interdite sans mon approbation écrite. Pour obtenir mon approbation aux fins de publication, veuillez me faire parvenir un courriel à : [email protected] Tous droits réservés.