Pas une recette, mais mon petit conte de Noël ainsi que mes voeux pour cette nouvelle année

J’ai un faible pour les anges, en fait, il y a d’adorables et joufflus chérubins un peu partout dans ma maison. Et voyez-vous, je crois avoir eu la chance d’en rencontrer un. C’était en décembre voilà quelques années, revenant d’un énième voyage pour affaires et fatiguée, l’ange, en fait un gentil chauffeur de taxi d’origine haïtienne, me faisait alors la jasette dans la queue leu leu du trafic montréalais. Il me posa alors une question anodine et ses paroles changèrent ma vie à tout jamais : « Combien d’enfants avez-vous » me demanda-t-il, « Deux, une fille et un garçon » répondis-je. Un sourire étincelant étira ses lèvres, ses yeux se mirent à pétiller et il me dit : « Mais vous êtes riche madame ! Deux enfants, dans mon pays on appelle cela le combo du roi ! ». Voyez-vous, c’est qu’à l’époque, ma vie était une course folle, et entre deux avions, je tentais de concilier le travail et la famille, cuisinant sans arrêt toutes les fins de semaine pour essayer de bien nourrir ma nichée pendant mes absences répétées. Et bien sûr que j’étais épuisée, me refusant toutefois même d’y songer. Les paroles de cet homme gentil (mon ange !) trottèrent dans ma tête pendant la période des Fêtes. Je me suis alors demandé ce que je faisais à ainsi courir et à manquer l’essentiel. Il avait raison, j’étais déjà riche, j’avais tout ce dont j’avais besoin. Ne soyons pas hypocrites, pour assurer sa sécurité et son bien-être, l’argent est important, mais est-ce qu’une sacoche griffée de plus pouvait me rendre heureuse ? Ce qui me manquait cruellement était simplement d’être là pour mes proches que j’aimais tant. Et cette année-là, j’ai pris la résolution de changer ma vie. Moi qui avais beaucoup, il me fallait commencer à redonner. J’ai donc planifié ma sortie en commençant par un retour aux études à temps partiel pour changer de carrière me jurant que pour la prochaine étape, j’allais faire ce que j’aimais, le blogue faisant partie de ce plan. J’ai aussi à ce moment-là commencé à faire du bénévolat, pour redonner comme je pouvais, choisissant une cause me tenant à cœur (les enfants bien sûr). Oui, ma charge de travail augmenta, ce fut difficile, mais après 3 ans, j’ai enfin pu dire bye bye boss. Un ange, c’est aussi quelqu’un qui passe sur votre chemin et qui, par des paroles de sagesse, change votre vie à tout jamais. Et j’ai rencontré le mien. Je vous raconte cela parce que la nouvelle année arrive, et que c’est le moment pour plusieurs d’entre nous de prendre des résolutions. Je pourrais bien sûr vous offrir ces vœux que l’on entend toujours plutôt que de vous raconter ma petite histoire, mais j’avais envie de simplement vous dire comme l’a fait mon chauffeur de taxi : regardez, vous êtes déjà riche ! Peut-être pas d’un gros compte de banque bien garni, mais de l’amitié ou de l’amour de personnes qui vous entourent, du bonheur tout simple d’une tasse de café bien réconfortante, ou encore d’une giboulée de neige qui transforme un paysage en tableau féérique. L’on est trop souvent aveugle devant ces petits et même ces grands bonheurs, et ce, pour notre propre malheur.   Je vous souhaite donc, pour Noël et pour cette nouvelle année, de simplement mieux voir les beautés qui vous entourent, et surtout, de prendre le temps d’en profiter. Et prenons aussi le temps d’ouvrir notre cœur à l’autre. Bonheur, paix et santé. Anick

Laisser un commentaire

Suivez-moi !

Copyright 2020 . Droits d’auteur 2020. Il me fait plaisir de voir mes recettes partagées entre amis, c'est d'ailleurs mon but. Il y a beaucoup de travail derrière chaque plat, c'est pourquoi je vous demande de respecter mes droits d'auteur. Toute publication de recettes ou de photos se trouvant sur ce blogue est interdite sans mon approbation écrite. Pour obtenir mon approbation aux fins de publication, veuillez me faire parvenir un courriel à : [email protected] Tous droits réservés.