Tartare  de homard à la pomme, sésame et gingembre

Le meilleur homard que j’ai mangé à vie est, à mon grand bonheur local, car il vient de la magnifique Gaspésie. Le homard gaspésien est tout simplement tendre et délectable ! Non seulement est-il d’ici, mais c’est le seul homard traçable* au monde, en plus d’être issu de la pêche durable. Bon à savoir : en 2022, nos pêcheurs gaspésiens ont apporté plusieurs modifications à leur pêche pour assurer la pérennité des ressources et protéger les baleines et les autres mammifères marins. Donc le homard de la Gaspésie : j’achète et je déguste ! Je vous le propose ici en version faux « tartare », un vrai délice, pourtant simple à réaliser et franchement digne d’un grand resto !


Portions  : 2

Préparation : 20 min

Cuisson : aucune

Ingrédients

Un homard de 650 à 700 g, cuit et décortiqué

1 c. à thé (5 ml) d’huile de sésame

1 c. à thé (5 ml) de mirin

1 c. à thé (5 ml) de gingembre frais haché

Le jus d’une lime

3 c. à soupe (45 ml) de mayonnaise

1 c. à soupe (30 ml) de graines de sésame

Sauce sriracha au goût

1 pomme coupée en dés

1 branche de céleri coupée en dés

Sel et poivre

Préparation

Réserver la chair du bout des pinces du homard et hacher le reste grossièrement. Combiner la chair de homard à l’huile de sésame, au mirin, au gingembre, à la moitié du jus de lime, à 2 c. à soupe (30 ml) de mayonnaise, aux graines de sésame et à la sauce sriracha. Goûter, saler et poivrer au goût. Réserver.

Enrober les dés de pomme d’un peu de jus de lime et les mélanger au céleri et à la mayonnaise qui reste. Saler et poivrer.

Déposer un emporte-pièce à tartare au centre de chaque assiette. Diviser le mélange de pomme et céleri entre les deux emporte-pièces et avec une cuillère, aplatir légèrement la préparation. Séparer ensuite la préparation de homard et encore une fois, aplatir le mélange. Retirer délicatement les emporte-pièces, déposer le bout des pinces réservées sur chaque tartare, et servir aussitôt avec une petite verdure.

Bon appétit !

Anick

*Les homardiers gaspésiens identifient leurs homards directement sur le bateau au moyen d’un médaillon rond fixé à l’une des pinces de sorte que le consommateur peut alors retracer son origine en se rendant sur monhomard.ca.

Laisser un commentaire

Suivez-moi !

Copyright 2020 . Droits d’auteur 2020. Il me fait plaisir de voir mes recettes partagées entre amis, c'est d'ailleurs mon but. Il y a beaucoup de travail derrière chaque plat, c'est pourquoi je vous demande de respecter mes droits d'auteur. Toute publication de recettes ou de photos se trouvant sur ce blogue est interdite sans mon approbation écrite. Pour obtenir mon approbation aux fins de publication, veuillez me faire parvenir un courriel à : [email protected] Tous droits réservés.