Recevoir en grande sans se ruiner

Crédit pour la photo Elle France

Crédit pour la photo Elle France

  Êtes-vous du genre à recevoir pour ensuite manger du macaroni en boîte le reste de la semaine ? Évitez-vous d’inviter des amis en raison d’un portefeuille peu garni ? Ou encore, cherchez-vous à vous faire convier pour ne pas dépenser ? Il existe pourtant des astuces permettant d’accueillir ses proches sans se ruiner ou se mettre à angoisser devant son solde bancaire après un souper mal organisé. Apprendre à planifier pour moins dépenser Les repas impromptus sont plaisants, mais ce sont souvent les plus coûteux. Le manque de temps qui découle de ce type d’invitation nous pousse à acheter des aliments prêts à manger qui grugent le budget bouffe puisqu’ils sont habituellement assez chers. Pour les éviter, il suffit de convier vos invités au moins sept jours à l’avance. Ces quelques journées de grâce vous permettront de mieux planifier et de peut-être même profiter des rabais offerts au supermarché pendant deux semaines au lieu d’une. Il suffit alors de congeler vos achats. Il est aussi astucieux d’organiser le repas selon les ventes : épluchez les circulaires pour gagner du temps et savoir où vous procurer les aliments clés de votre repas. Choisir un menu d’avance et dresser une liste d’épicerie en fonction des rabais pour tout cuisiner soi-même permet de recevoir sans crainte de période d’austérité. Épargner ses bidous dès l’apéro… À moins d’oser demander à vos proches d’apporter leur vin, vous aurez à vous en procurer assez pour ne pas avoir l’air pingre. Si vous êtes vraiment serré, un truc est de transmettre le menu par courriel à l’avance à vos invités. Qui sait, un bon samaritain se portera peut-être volontaire pour acheter un nectar convenant aux plats que vous servirez. Sinon, un moyen de bien paraître dès l’apéro est d’offrir un verre de prosecco. Le prix de ce vin mousseux italien est bien plus raisonnable qu’un champagne. Et l’on associe faussement les bulles à un coût élevé. Il est aussi possible de servir un cocktail conçu pour l’occasion. Il suffit de s’en tenir à une seule boisson dans votre préparation, pour éviter de dépenser un trop grande partie votre budget dès les premières gouttes versées. Autre petit truc : pensez à rappeler à vos invités les règles concernant l’alcool au volant pour diminuer leur consommation ! Un spritzer quelqu’un ? Recevoir avec panache avec moins implique qu’il faut laisser son orgueil de côté, au moins devant le conseiller en vin qui est un allié précieux. Expliquez-lui votre menu et le montant total dont vous disposez, il vous fera des suggestions intéressantes. Et pour épater la galerie grâce à votre nouveau savoir vinicole, demandez des vins provenant de pays producteurs moins reconnus. Par exemple : un repas à la découverte de vins hongrois démontrera une certaine recherche et outre le tokaj, ces vins sont souvent offerts à prix moindre, c’est surprenant ! … jusqu’au gâteau Quant aux mets, il existe plusieurs astuces pour avoir l’air en moyens grâce au contenu des plats servis. Le truc usuel de plusieurs restaurants aimant lancer de la poudre aux yeux est de mettre en valeur un ingrédient dans leur menu pour en servir peu dans l’assiette. Un exemple ? Faites une lasagne au confit de canard ou aux fruits de mer, elle sustentera facilement 6 personnes avec deux ou trois cuisses ou la moitié d’un sac de crustacés. Vos invités partiront en pensant avoir dégusté des aliments plus luxueux et le repas n’aura pas coûté si cher. Il faut apprendre à « étirer » les ingrédients onéreux. Sur un budget serré, on ne sert pas de filet mignon, mais un bœuf braisé aux champignons forestiers et légumes de saison concocté avec une pièce moins tendre. Un couscous aux parfums du Maghreb exige moins de viande, et que dire d’un risotto ? Celui-ci se réalise certes à la dernière minute, mais on a l’impression que ce plat coûte beaucoup, il est pourtant très abordable, c’est la préparation qui augmente son prix au resto. Les légumes sont souvent peu chers, puisque réduire la viande est à la mode, mettez les végétaux en vedette dans les assiettes et diminuez la quantité de viande et offrez du pain de qualité pour combler les estomacs sans fond. Bien qu’il soit fort agréable de se rincer l’œil en regardant tartes et gâteaux dans les pâtisseries, leurs prix font d’habitude grincer des dents. Il faut alors se résigner à confectionner soi-même le dessert. Plusieurs recettes simples à réaliser peuvent être dénichées en ligne. Trouvez-en une, faites-en votre spécialité, on vous la redemandera. Comme elle sera désormais maîtrisée, l’angoisse du rouleau à pâte sera passée. Et le « fait maison » coûte beaucoup moins cher et est souvent bien meilleur que « l’acheté tout fait ». Finalement, pour en mettre plein la vue sans se ruiner, pensez à décorer votre table de bougies, de fleurs du jardin et de marque-places que vous aurez faits vous-même. Une table joliment ornée donne une riche impression, même si ce n’est pas le cas !   Anick

Laisser un commentaire

Suivez-moi !

Copyright 2020 . Droits d’auteur 2020. Il me fait plaisir de voir mes recettes partagées entre amis, c'est d'ailleurs mon but. Il y a beaucoup de travail derrière chaque plat, c'est pourquoi je vous demande de respecter mes droits d'auteur. Toute publication de recettes ou de photos se trouvant sur ce blogue est interdite sans mon approbation écrite. Pour obtenir mon approbation aux fins de publication, veuillez me faire parvenir un courriel à : traduction.virtus@outlook.com. Tous droits réservés.