Entremets glacé végétalien choco-fraise

Le petit cœur ? C’est pour la St-Valentin, mais ce dessert régalera les gourmands hiver comme été. Les deux mâles de la maison, carnivores devant l’Éternel et toujours sur leur garde en raison de mes multiples expériences culinaires, ont eu la première bouchée légère, mais ils ont gaiement engouffré ces mignonnes gourmandises n’en croyant pas leurs papilles. Ce savoureux dessert sans lactose a même été qualifié de « cochon » par l’Homme, donc, c’est une belle réussite. Mais voilà qu’il est tout de même santé et facile à faire, et c’est peut-être assez pour vous convaincre de tâtonner (comme moi) l’alimentation « vegan » de temps en temps.
Portions  : 4 Temps de préparation : 15 à 20 minutes Temps de trempage : 24 heures Temps de repos : 3 heures   Ingrédients 1 tasse (150 g) de noix de cajou 454 g de fraises ½ tasse (120 g) de sucre brut ou blond 22 g de fraises lyophilisées * ¼ de tasse (40 à 50 g) de pastilles de chocolat noir   1 tasse (170 g) de pastilles de chocolat noir Déco au goût   Préparation La veille, verser les noix dans un bol et les couvrir d’eau. Laisser au frigo jusqu’au lendemain. Laver les fraises, les assécher et les équeuter. Les couper en deux et les mettre dans une casserole avec le sucre. Amener à ébullition, réduire la puissance et mijoter 15 minutes. Retirer de la source de chaleur et faire reposer 15 minutes de plus. Égoutter les noix de cajou et les déposer dans le bol du robot culinaire. Réduire en purée en raclant les bords du bol avec une spatule de temps en temps. Ajouter les fraises et mettre en marche à nouveau pour obtenir une belle préparation homogène. Couper 40 g de pastilles de chocolat en morceaux et à l’aide de la spatule (ne pas prendre le robot !) les incorporer à la mousse avec les fraises lyophilisées. Séparer la préparation entre 4 moules en silicone de la forme désirée. Déposer sur une plaque à biscuits et mettre au congélateur au moins 2 heures. Faire fondre 170 g de chocolat noir au bain-marie, quant à moi, je préfère le four à micro-ondes, mais je l’utilise prudemment, c.à-d. à petits coups de 30 secondes, puis je brasse, et je recommence… jusqu’à ce que les pastilles soient fondues. Mais il faut surveiller ! Du chocolat brûlé, c’est ouache/pouah (ouache en français québécois = pouah en français de France, si vous voulez savoir). Donc, une fois le chocolat fondu, sortir les mousses du congélo et les démouler (facile avec des moules en silicone) sur une plaque à biscuits préalablement foncée de papier parchemin. Avec une cuillère ou un couteau, ou une spatule, donc l’instrument désiré, badigeonner les cœurs de chocolat, au complet ou pas, c’est vous l’artiste dans votre cuisine, pas moi. Vous pouvez ajouter du bling-bling, c’est ce que j’ai fait avec du sucre de couleur (Oh! Misère, les puristes vont m’en vouloir ! Mais l’auteur de ces lignes est une heureuse flexitarienne :-)). Une fois les mousses enrobées de chocolat, les remettre au congélo jusqu’au moment de servir. Facile non ? *Ces fraises se trouvent au rayon des aliments naturels des supermarchés et sont vendues sous forme de collation sous la marque de commerce CityMC, chaque sac contient 11 g.    

Laisser un commentaire

Suivez-moi !

Copyright 2020 . Droits d’auteur 2020. Il me fait plaisir de voir mes recettes partagées entre amis, c'est d'ailleurs mon but. Il y a beaucoup de travail derrière chaque plat, c'est pourquoi je vous demande de respecter mes droits d'auteur. Toute publication de recettes ou de photos se trouvant sur ce blogue est interdite sans mon approbation écrite. Pour obtenir mon approbation aux fins de publication, veuillez me faire parvenir un courriel à : [email protected] Tous droits réservés.